Nacelles
l'aéronautique, le spatial, les choses de l'air et du vide, et leurs environnements au prise des SHS

Brève / Short Story  |  

[Sommaire du numéro / Summary of the current issue]

 

François Rulier et Axelle Vanhaecke

Naissance du laboratoire junior Space Ages

Texte intégral

1Depuis septembre 2021, les doctorants et masterants travaillant sur l’exploration spatiale à l’université Toulouse – Jean Jaurès ont créé leur propre espace de recherche : le laboratoire junior Space Ages.

2Les laboratoires juniors sont des structures temporaires d’initiation à la recherche initiées par le laboratoire d’excellence Structuration des mondes sociaux (Labex SMS) à Toulouse. Ils ont vocation à rassembler les futurs chercheurs et chercheuses afin de les former aux pratiques académiques.

3Ce dernier venu profite d’un contexte et d’un environnement favorables, entre le « groupe aéronautique et spatial » du laboratoire Framespa, la revue Nacelles, ou encore UniversEH (European Space University for Earth and Humanity1), dont le laboratoire junior est un proche partenaire.

4Co-fondé en septembre 2021 par François Rulier, doctorant en histoire au sein du laboratoire Framespa, et Axelle Vanhaecke, doctorante en sociologie au sein du laboratoire Certop, coordonné par Vincent Simoulin, professeur d’université à l’université Toulouse – Jean Jaurès, le laboratoire junior Space Ages regroupe une dizaine de masterants et doctorants en histoire, sociologie et droit, afin d’échanger, partager leurs connaissances, idées, références et contacts, et mener ensemble des recherches originales. Le projet prendra fin le 31 décembre 2024.

5Les travaux du laboratoire suivent trois directions :

– le New Space, par l’étude de ses acteurs, représentations et imaginaires, replacés dans l’évolution historique de l’exploration spatiale depuis ses débuts ;
– la structuration des réseaux scientifiques ;
– les enjeux autour du genre, de l’inclusion et des dominations potentiellement à l’œuvre dans le secteur spatial, aussi bien dans les représentations que l’on se fait des acteurs du spatial que dans les propres représentations de ces acteurs.

6Depuis quelques mois, le laboratoire junior se concentre également sur la réalisation d’une enquête en partenariat avec le Centre national d’études spatiales (CNES) autour des représentations et attentes de la jeunesse à l’égard du secteur spatial. Il se penchera entre autres sur les potentielles interactions entre des aspirations écologiques et d’exploration spatiale, mais aussi les éventuelles représentations genrées de ce secteur.

7Résolument interdisciplinaire, le laboratoire junior Space Ages s’appuie sur l’histoire et la sociologie, et mène des travaux croisant enquêtes de terrain et approche historique. Le laboratoire dispose d’un carnet Hypothèses2 sur lequel il est possible de suivre ses recherches, son séminaire, mais également les réflexions et les communications de ses membres à l’extérieur.

8Notre laboratoire serait ravi d’accueillir et d’aider tout jeune chercheur ou chercheuse souhaitant étudier l’exploration spatiale et le secteur spatial au prisme des sciences humaines et sociales. N’hésitez pas à prendre contact : francois.rulier@univ-tlse2.fr et axelle.vanhaecke@univ-tlse2.fr.

Notes

1 Voir le site internet : https://universeh.eu/.

2 À l’adresse suivante : https://spaceages.hypotheses.org/.

Pour citer ce document

François Rulier et Axelle Vanhaecke, «Naissance du laboratoire junior Space Ages», Nacelles [En ligne], Des airs genrés ? Aéronautique et genre, Brève / Short Story, mis à jour le : 26/09/2022, URL : https://revues.univ-tlse2.fr:443/pum/nacelles/index.php?id=1725.

Quelques mots à propos de :  François Rulier

Doctorant 2A en histoire, université Toulouse – Jean Jaurès, laboratoire Framespa
francois.rulier@univ-tlse2.fr

Quelques mots à propos de :  Axelle Vanhaecke

Doctorante 3A en sociologie, université Toulouse – Jean Jaurès, laboratoire Certop
axelle.vanhaecke@univ-tlse2.fr