Slavica Occitania

La franc-maçonnerie et la culture russe - III. La franc-maçonnerie russe et le pouvoir

[Sommaire du numéro]

Philippe Evreinoff

La franc-maçonnerie russe et le pouvoir (1698-1825). Des liaisons dangereuses

Icône PDFTélécharger le PDF

Résumé

Une légende veut que ce soit le pouvoir impérial qui ait introduit la franc-maçonnerie en Russie. Et les tsars se sont intéressés de près à l'ordre, au point d'y voir un danger pour un système basé sur l'autocratie et le servage. Mais les francs-maçons russes se sont montrés légalistes au point de décourager les plus jeunes d'entre eux, qui vont alors rejoindre les rangs des décembristes, dont certains ascendants ont été soit des hauts fonctionnaires ayant occupé des charges en rapport avec le commerce, soit des négociants de premier plan.

Abstract

A persistent legend wants the imperial power to be the one that introduced the freemasonry in Russia. The Czars actually kept a wary eye on the growth of the Craft, for they believed that its activities would disturb public order based upon autocracy and serfdom. But the masons showed enough loyalty to discourage the younger, who then rejoined the decembrists, whose ancestors were rather often high officials in duty with trade or important merchants.

Pour citer ce document

Philippe Evreinoff, «La franc-maçonnerie russe et le pouvoir (1698-1825). Des liaisons dangereuses» in Jean Breuillard et Irina Ivanova (éd.), La franc-maçonnerie et la culture russe, Slavica Occitania, 24, 2007, p. 345-385.