Slavica Occitania

Bakhtine, Volochinov et Medvedev dans les contextes européen et russe - II. Esthétique de l'art verbal et poétique

[Sommaire du numéro]

Tomás Albaladejo

La pluralité communicative comme élément constituant de l’œuvre littéraire narrative : l’actualité de Mikhaïl Bakhtine

Icône PDFTélécharger le PDF

Résumé

Dans cet article, on aborde la constitution de l’œuvre littéraire narrative d’un point de vue théorico-textuel comme une construction qui repose sur un référent et une structure textuelle, respectivement situés dans les domaines sémantico-extensionnel et syntaxico-sémiotique et reliés à la sphère pragmatique. On considère que les êtres, les états, les processus, les actions et les idées constituent la série d’éléments de base dans le référent et dans la structure textuelle, et on considère que les personnages organisent l’ensemble dans sa totalité. La théorie de Bakhtine sur le plurilinguisme dans le roman est utilisée pour expliquer le rôle des personnages dans la construction littéraire narrative et, par conséquent, pour expliquer cette construction et la polyphonie est étudiée dans une perspective référentielle et textuelle lors de l’explication de la relation du texte à la société. L’apport de la polyphonie et du plurilinguisme est envisagé comme un outil de construction de la pluralité dans l’œuvre narrative comprise comme une série de mondes extensionnels et intensionnels des personnages, rendus manifestes dans la microstructure du texte. La convergence qui existe entre la théorie de Bakhtine et une explication théorico-textuelle de l’œuvre littéraire narrative corrobore l’actualité de Bakhtine. On propose ici un dialogue soutenu entre la théorie de Bakhtine et d’autres contributions théorico-littéraires comme l’une des clés possibles en vue d’une explication exhaustive de la littérature.

(Trad. de l’espagnol par Bénédicte Vauthier)

Abstract

« Communicative plurality as constituent of literary narrative work : Mikhail Bakhtin’s currentness »

This article deals with the constitution of literary narrative work, from a textual-theoretical point of view, as a construction consisting of referent and textual structure, placed respectively in the semantico-extensional and the syntactico-semiotic areas and connected with the pragmatic one. Beings, states, processes, actions and ideas are considered to be the set of basic elements in referent and textual structure, and characters are considered to organise the whole set. Bakhtin’s theory of plurilingualism in the novel is applied to explain the role of characters in literary narrative construction and, hence, to explain this construction, and polyphony is studied from a referential and textual perspective in the explanation of the relationship of the text and the society. The contribution of polyphony and plurilingualism is understood as a tool for building plurality in narrative as a set of extensional and intensional worlds of characters, which are manifested in the microstructure of the text. The confluence between Bakhtin’s theory and a textual-theoretical explanation of literary narrative work supports Bakhtin’s currentness. A sustained dialogue between Bakhtin’s theory and other contributions is proposed as one of the keys of a comprehensive explanation of literature.

Pour citer ce document

Tomás Albaladejo, «La pluralité communicative comme élément constituant de l’œuvre littéraire narrative : l’actualité de Mikhaïl Bakhtine » in Bénédicte Vauthier (éd.), Bakhtine, Volochinov et Medvedev dans les contextes européen et russe, Slavica Occitania, 25, 2007, p. 323-339.