Slavica Occitania

La Roumanie aux marches du monde slave - Linguistique

[Sommaire du numéro]

Marcel FERRAND

Comment les Roumains changèrent d’alphabet

Icône PDFTélécharger le PDF

Résumé

L’article s’intéresse aux modalités de passage d’un alphabet cyrillique doté de certaines lettres spécifiques à l’alphabet latin et de l’atmosphère dans laquelle cela eut lieu et les quelques résistances que cela entraîna. On aura remarqué l’usage d’alphabet mixte et, parfois les incohérences des grammairiens qui présidèrent à ces changements, commandé surtout par une volonté de se démarquer des voisins slaves. Ces pionniers de l’alphabet latin se regroupent dans ce qu’on a appelé l’École Transylvaine, liée au mouvement uniate. Il est ainsi symptomatique que les Bucarestois fassent appel à un Transylvain au début du XIXe siècle.

Abstract

This article deals with the shift from a Cyrillic alphabet containing some specific letters to a Latin alphabet – it also focuses on the atmosphere in which this shift took place and the few oppositions it triggered. The use of such a combined alphabet and the several inconsistencies of the grammarians who operated these changes are worth mentioning – they are linked to a desire to depart from their Slavic neighbours. These pioneers of the Latin alphabet gathered in what has been named the Transylvanian School, close to the uniate movement. It is therefore not a surprise to see the Bucharestians choose a Transylvanian at the beginning of the XIXth century.

Pour citer ce document

Marcel FERRAND, «Comment les Roumains changèrent d’alphabet» in Pierre-Yves Boissau (éd.) La Roumanie aux marches du monde slave, Slavica Occitania, 27, 2008, p. 167-188.