Slavica Occitania

Transferts culturels et comparatisme en Russie - Articles

[Sommaire du numéro]

Ekaterina DMITRIEVA

L’enseignement de la littérature comparée à l’Université de Saint-Pétersbourg (1850-1917)

Icône PDFTélécharger le PDF

Résumé

La méthode comparée appliquée aux études littéraires est liée traditionnellement en Russie au nom d’Alexandre Vesselovski, professeur à l’Université de Saint-Pétersbourg en 1870-1906. Ce dernier fait nous amène à nous interroger : quel rôle jouait la méthode comparée dans l’enseignement universitaire ? Et quels furent la part et le mérite revenant à Vesselovski lui-même ?

L’étude des documents de l’époque nous a fait découvrir le parcours assez paradoxal de la littérature comparée aussi bien en tant que méthode que comme discipline universitaire. Assuré comme cours à l’Université de Saint-Pétersbourg en 1860 par Alexandre Pypine et quasiment supprimé après que ce dernier abandonna son poste, l’enseignement en a été repris dans les années 1870 par A. Vesselovski mais vite confondu avec sa recherche dans le domaine de la poétique historique. Au début du XXe siècle un nouveau transfert s’effectua : la méthode comparée fut importée dans l’enseignement de la littérature russe, ce dont témoigne en particulier le Séminaire Pouchkine ( Puškinskij seminarij ) de Semen Vengerov.

Abstract

Teaching of comparative literature at the University of Saint-Petersburg (1850-1917)

The comparative method in literature studies is connected in Russia with the name of Alexander Veselovski, professor at the University of Saint-Petersburg in 1870 – 1906. The paper deals with the questions : what place did the teaching of the comparative literature take at the University of Saint-Petersburg in those years and what was the role of Veselovski in its introduction as a university course. The study of the documents of this period let us discover a quite paradoxical itinerary of comparative literature both as a method and a discipline. Introduced as a course at the University of Saint-Petersburg in 1860 by Alexandre Pypin and canceled just after he left the University it was reanimated at the beginning of 1870 by Veselovski who indeed incorporated it gradually in his study of what he called historical poetics. At the beginning of the 20th century a new transfer took place : the comparative method has been appropriated mostly by the study of the Russian literature. The Pushkin seminar animated since 1908 by Semen Vengerov testifies in particular about this tendency.

Pour citer ce document

Ekaterina DMITRIEVA, «L’enseignement de la littérature comparée à l’Université de Saint-Pétersbourg (1850-1917)» in Michel Espagne (éd.), Transferts culturels et comparatisme en Russie, Slavica Occitania, 30, 2010, p. 57-75.